NATO - North Atlantic Treaty Organization

29 Mar. 2012

L’OTAN et l’UE réaffirment leur engagement à long terme en faveur de l’Afghanistan

Le 27 mars 2012, à moins de deux mois du sommet de l’OTAN à Chicago, une conférence sur le thème de « l’engagement à long terme de l’OTAN et de l’UE en faveur de l’Afghanistan » s’est tenue au Parlement européen. Cette conférence a été organisée par l’ONG Droits de l’homme sans frontières International, basée à Bruxelles. L’ambassadeur d’Afghanistan en Belgique, ainsi que des représentants de l’OTAN, de l’Union européenne et de la communauté des ONG ont pris la parole au cours de cette manifestation, à laquelle ont aussi participé de nombreux représentants des groupes de réflexion, de la société civile, du corps diplomatique et des médias.

Résultats atteints en Afghanistan

« Au cours des dix dernières années, l’Union européenne, les donateurs européens et les ONG, ainsi que l’OTAN, ont apporté une importante contribution à l’amélioration et à la protection des droits humains, des droits des femmes et de l’égalité entre les sexes en Afghanistan, » a déclaré Willy Fautré, Directeur de Droits de l’homme sans frontières International. La fréquentation scolaire est passée « d’environ 900 000 élèves en 2000 à 6,7 millions en 2009. Pour les filles, l’augmentation a été encore plus spectaculaire: de quelques milliers à 2,7 millions en 2011 » a ajouté M. Fautré. Les signes de progrès sont aussi perceptibles dans d’autres domaines, et notamment, par exemple, dans la croissance quantitative et qualitative des forces de sécurité nationales afghanes ou dans le fait que le parlement afghan compte 28% de femmes. L’évolution du partenariat entre l’Afghanistan et la communauté internationale a créé les conditions permettant aux citoyens afghans de devenir des "citoyens du monde", comme l’a fait observer l’ambassadeur Humayon Tandar, ambassadeur d’Afghanistan en Belgique.

Garder le cap

Ces importantes réalisations ne peuvent pas encore se maintenir par elles-mêmes. Elles doivent être consolidées par le biais de la poursuite d’un partenariat entre l’Afghanistan et l’ensemble de la communauté internationale. Comme cela avait déjà été souligné lors de la Conférence internationale sur l’Afghanistan qui s’était tenue à Bonn en décembre 2011, l’OTAN et l’UE sont résolues à jouer leur rôle dans ce contexte. L’OTAN et l’UE demeureront engagées en Afghanistan jusqu’en 2014 – date à laquelle s’achèvera le processus en cours de transfert de l'entière responsabilité de la sécurité aux Afghans – et bien au-delà de cette date. Ce message sera exprimé avec force et clarté au sommet de l’OTAN à Chicago, les 20 et 21 mai 2012.

La poursuite des progrès dans le domaine des droits humains, et notamment des droits des femmes, en Afghanistan, sera un élément central d’une sécurité durable dans ce pays. Comme l’a souligné Willy Fautré, « au premier chef et en fin de compte, c’est au gouvernement afghan qu’incombe la responsabilité de la sauvegarde des droits humains, mais le soutien à long terme de la communauté euro‑atlantique jusqu’en 2014 et au-delà demeure essentiel. » Et, à cet égard, « nous devons faire en sorte que les droits des femmes ne soient pas sacrifiés sur l’autel de la paix, » ont souligné Willy Fautré et Shada Islam (Responsable des politiques du groupe de réflexion Les amis de l’Europe).