NATO - North Atlantic Treaty Organization

19 Apr. 2012

Les ministres des pays du Conseil OTAN-Russie discutent d'un resserrement de la coopération

Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'OTAN se sont réunis le 19 avril avec leur homologue russe, Sergueï Lavrov, afin de marquer le 10e anniversaire de l'intensification de la coopération dans le cadre du Conseil OTAN-Russie (COR).

Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, qui présidait la réunion ce jeudi, a déclaré que le Conseil OTAN-Russie était un outil efficace pour l'amélioration des relations et l'instauration d'une coopération dans différents domaines où l'Alliance et la Russie ont des intérêts communs.

Le Conseil OTAN-Russie a été créé en 2002, cinq ans après la signature par l'Alliance et la Russie de l'Acte fondateur OTAN-Russie, qui a marqué la fin de la confrontation stratégique entre les deux anciens adversaires.

« Il y a dix ans, nous avons créé le Conseil OTAN-Russie afin de donner à cette coopération un cadre renforcé et un avenir plus solide », a déclaré le secrétaire général. « La coopération entre l'OTAN et la Russie a du sens et fonctionne vraiment. Elle procure plus de sécurité à l'OTAN et plus de sécurité à la Russie. Et en accroissant notre sécurité, elle permet également de renforcer la confiance. »

Il a ajouté que malgré certains points de désaccord, le Conseil OTAN-Russie est un précieux instrument, qui a permis de grands progrès dans le renforcement de la coopération.

L'OTAN et la Russie coopèrent dans toute une série de domaines pratiques : lutte contre le terrorisme, lutte contre la piraterie, lutte antidrogue, programme de technologie de détection à distance des explosifs et formation de techniciens des forces aériennes afghanes.

Les 29 ministres des Affaires étrangères des pays du COR se sont accordés à reconnaître que la stabilité de l'Afghanistan reste une préoccupation vitale. Ils se sont félicités de constater qu'un programme, lancé par le COR, a permis d'assurer la formation de 2 000 responsables de la lutte antidrogue d'Afghanistan et des pays voisins, que des techniciens d'hélicoptères afghans suivent actuellement une formation et que des pièces de rechange seront fournies à l'appui des forces aériennes afghanes.

Les ministres ont discuté des arrangements de transit dans les deux sens pour la mission de l'OTAN en Afghanistan. Ils ont salué cette importante contribution à la mission de la FIAS.

M. Fogh Rasmussen a annoncé que l'OTAN avait invité la Russie à envoyer un représentant à la réunion élargie sur l'Afghanistan qui se tiendra dans le cadre du sommet de Chicago – car la Russie a clairement un intérêt pour la sécurité de cette région. « Et dans un souci de transparence et de confiance, nous avons discuté aujourd'hui avec M. Lavrov de l'agenda du sommet. Nous avons parlé de la poursuite de notre engagement en Afghanistan, du paquet de capacités que nous comptons approuver à Chicago, ainsi que de la défense antimissile », a-t-il déclaré. 

Les ministres ont également évoqué les divergences sur des dossiers clés. Ils ont redit tout le prix qu'ils attachent au Conseil OTAN‑Russie, forum de dialogue politique sur tous les sujets, y compris ceux sur lesquels les États membres du COR ont des avis divergents.

« J'appelle de mes vœux une intensification de la coopération. Plus de sécurité. Et plus de confiance. Car ce sont là des piliers essentiels de la relation stratégique que nous sommes convenus de développer », a déclaré le secrétaire général.

Les ministres des pays du COR ont échangé des vues sur la coopération en matière de défense antimissile. Le secrétaire général de l’OTAN a déclaré que l'OTAN était déterminée à tout faire pour un resserrement de la coopération dans ce domaine. « Le dialogue n'est certes pas toujours facile, mais nous continuons à étudier les différentes options, » a déclaré M. Fogh Rasmussen. « Nous sommes déterminés à poursuivre dans cette direction. »

Le secrétaire général a appelé l'attention sur le récent exercice conjoint de défense contre les missiles de théâtre qui s'est déroulé en Allemagne le mois dernier.

Les Ministres sont aussi convenus, dans le souci de renforcer encore la confiance, de mener des discussions et de prévoir des activités liées à la réforme de la défense, aux doctrines et stratégies nucléaires, ainsi qu'à l'organisation générale et à la posture des forces. Ils ont également discuté de l'amélioration de la transparence, y compris en ce qui concerne les exercices militaires.

Mis à jour le: 23-Apr-2012 15:51