Sûreté maritime : protection des routes maritimes vitales

  • Mis à jour le: 23 Aug. 2011 09:22
  • C'est par les mers que passent certaines des voies de communication, de commerce et de transport les plus importantes du monde. La sûreté de ces routes maritimes est vitale pour la communauté internationale. L'OTAN contribue à sécuriser les ressources maritimes de ses pays membres et le commerce international et à les protéger face à d'éventuelles menaces. Ses activités de surveillance, ses missions de patrouille et le partage du renseignement, entre autres, contribuent à l'application des lois, à la prévention de la prolifération des armes de destruction massive et à la lutte contre les activités terroristes ou illégales potentielles.

    Les forces maritimes de l’Alliance peuvent aussi jouer un rôle important dans la gestion des crises. Elles répondent à des demandes allant de l'imposition d'un embargo sur les armes, comme en Libye, à l'apport d'une aide humanitaire suite à une catastrophe naturelle.

    L'OTAN a adopté sa nouvelle stratégie maritime en janvier 2011. Cette stratégie renforce encore la flexibilité opérationnelle et souligne l'importance accordée par l'Alliance à la collaboration avec ses partenaires pour garantir la sûreté maritime.

    Les activités maritimes de l'OTAN contribuent à garantir sa sécurité. Mais l'engagement de l'Alliance avec des partenaires aide aussi à instaurer la sécurité et la stabilité régionales et à prévenir les conflits, et il facilite le dialogue. Ces activités stimulent les contacts, l’interaction positive et la coopération avec d’autres acteurs du secteur maritime international dont il y a lieu de tenir compte, comme l'ONU, l’Union européenne et l'Organisation maritime internationale.

    Selon Efthimios Mitropoulos, secrétaire général de l'Organisation maritime internationale : « L'action de lutte contre la piraterie représente l'un des meilleurs exemples de coopération internationale de notre temps. »

    Opération Active Endeavour

    Dans le cadre de l’opération Active Endeavour, lancée suite aux attentats terroristes perpétrés le 11 septembre 2001 contre les États-Unis, des navires effectuent des missions de patrouille en Méditerranée, où ils surveillent le trafic maritime afin de détecter et de décourager les activités terroristes, et d’assurer une protection contre celles-ci. Le mandat de l'opération a été revu et élargi au fur et à mesure que le rôle de l'Alliance en matière de lutte contre le terrorisme se précisait au fil des ans.

    Grâce à l'opération Active Endeavour, l'OTAN a acquis un savoir-faire inégalé en matière de dissuasion face aux activités terroristes maritimes en Méditerranée. Ce savoir-faire peut être mis au service des activités de lutte contre le terrorisme menées à l'échelle de la communauté internationale.

    Opérations de lutte contre la piraterie

    La recrudescence des actes de piraterie dans le golfe d’Aden et au large de la Corne de l’Afrique mine les efforts humanitaires internationaux déployés sur le continent africain et met en péril la sécurité de l’une des routes maritimes les plus importantes au monde – le canal de Suez. Depuis 2008, l'OTAN contribue à déjouer et à entraver ces actes de piraterie en protégeant les navires, et elle aide à améliorer le niveau général de sécurité dans la région.

    L'opération en cours – Ocean Shield – diffère des précédentes en ce sens que son mandat est plus large. En plus d’assurer la sûreté maritime dans cette partie du globe, elle offre aussi aux pays de la région des activités de formation qui doivent leur permettre de développer leur propre capacité de lutte contre la piraterie.

    Les activités de lutte antipiraterie de l'OTAN sont souvent menées en coordination avec d'autres organisations, telles que l'Union européenne, et sont en totale conformité avec les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU.