En visite en Italie, le secrétaire général de l’OTAN présente la défense intelligente comme une réponse à l’austérité budgétaire

  • Mis à jour le: 08 May. 2012 10:46

Au cours d’entretiens avec des dirigeants italiens à Rome le 27 avril 2012, le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a préconisé le recours à la défense intelligente comme moyen de faire face aux contraintes qui pèsent sur les budgets de défense.

Bilateral meeting between NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen and the President of Italy, Giorgio Napolitano, at Piazza del Quirinale in Rome, Italy, on Friday 27th April 2012.

Ces échanges de vues s’inscrivaient dans le cadre de la préparation du sommet de l’OTAN qui aura lieu le mois prochain à Chicago. Le secrétaire général a rencontré le premier ministre, Mario Monti, le ministre de la Défense, Giampaolo Di Paola, ainsi que le président de la République, Giorgio Napolitano.

La défense intelligente donne à la coopération multinationale une place importante dans le processus d’acquisition de nouvelles capacités. L’initiative sera l’un des thèmes centraux du sommet.

« À Chicago, nous montrerons que nous sommes déterminés à acquérir les capacités dont nous avons besoin pour que l’OTAN demeure performante et adaptée à l’avenir », a déclaré M. Fogh Rasmussen. « Nous approuverons un certain nombre de projets multinationaux qui renforceront nos capacités collectives et permettront aux Alliés de réaliser ensemble plus que ce que chacun d’eux ne pourrait réaliser isolément. »

Au sommet, les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’OTAN devraient adopter la défense intelligente comme nouvelle ligne de conduite pour la planification et la constitution de capacités, non seulement pour l’immédiat, mais aussi pour les années à venir.

« Je veux qu’à Chicago, l’Europe et l’Amérique du Nord changent d’état d’esprit, qu’elles fassent évoluer leur manière de concevoir la sécurité en tant qu’activité : la coopération ne doit plus être une solution de dernier recours pour les programmes de défense, mais une priorité », a ajouté le secrétaire général.

M. Fogh Rasmussen a salué la contribution de l’Italie aux opérations dirigées par l’OTAN en Afghanistan, au Kosovo, en Méditerranée et au large de la corne de l’Afrique ; à ce propos, il a observé que l’Italie était l’un des pays de l’Alliance dont la contribution était la plus importante. Relevant aussi que l’Italie exerçait le commandement régional Ouest en Afghanistan, il a indiqué que « l’Italie [avait] toujours été un membre fidèle et sûr de l’Alliance ».

La poursuite de l’engagement de l’OTAN à l’égard de l’Afghanistan après 2014 sera, avec la défense intelligente, les capacités futures et le renforcement du réseau de partenariats de l’Organisation à l’échelle mondiale, l’un des sujets majeurs du sommet de Chicago.