NATO - North Atlantic Treaty Organization

Conférence des directeurs nationaux des armements (CDNA)

Conference of National Armaments Directors (CNAD) meeting Left : Opening remarks by NATO Secretary General, Anders Fogh Rasmussen

La Conférence des directeurs nationaux des armements (CDNA) est le haut comité de l’OTAN chargé de promouvoir la coopération entre les pays dans le domaine de l'armement.

Elle réunit les hauts responsables nationaux chargés des acquisitions pour la défense dans les pays de l’OTAN et les pays partenaires afin d’examiner les aspects politiques, économiques et techniques du développement et de l'acquisition d'équipements pour les forces de l'OTAN.

  • Les tâches de la CDNA

    La mission de la CDNA consiste à favoriser la coopération multinationale pour la mise à disposition de capacités militaires interopérables visant à améliorer l'efficacité des forces de l'OTAN dans toute la gamme des opérations actuelles et futures.

    La CDNA relève directement du Conseil de l’Atlantique Nord, le principal organe de décision politique de l'OTAN. Elle est chargée de déterminer les possibilités de coopération dans le domaine de la recherche, du développement et de la production d'équipements militaires et de systèmes d’armes. Elle a la responsabilité d’un certain nombre de projets de coopération en matière d’armement qui ont pour but de doter les forces de l’OTAN de capacités de pointe. Les projets en cours portent notamment sur le renseignement, la surveillance et la reconnaissance interarmées (JISR) et sur la défense antimissile balistique.

    La CDNA joue par ailleurs un rôle clé pour ce qui est de promouvoir l’interopérabilité indispensable au niveau du champ de bataille et d’harmoniser les besoins militaires pour l’ensemble de l’Alliance. Elle recense et exploite les possibilités de coopération, et favorise la coopération industrielle transatlantique de défense.

  • Méthodes de travail

    La CDNA et sa structure subordonnée se réunissent en configuration OTAN seulement, et comptent un nombre important de groupes également ouverts aux partenaires.

    La CDNA tient deux réunions par an au niveau des directeurs nationaux des armements, sous la présidence du secrétaire général adjoint de l’OTAN pour l’investissement de défense. Au cours de ces réunions semestrielles, la CDNA définit la direction que prendront ses travaux et supervise les activités de ses groupes subordonnés.

    Les orientations générales sont données dans le plan de gestion annuel de la CDNA, qui traduit les objectifs stratégiques de l’OTAN en objectifs spécifiques pour le secteur des armements et qui définit des priorités pour la coopération au quotidien.

    Des réunions régulières au niveau des représentants des directeurs nationaux des armements (NADREP) permettent d’assurer la réalisation des objectifs de la CDNA au quotidien.

  • La structure de la CDNA

    Les comités subordonnés de la CDNA préparent et appuient les travaux de cette dernière.

    Les groupes principaux sur l'armement des forces terrestres, aériennes et navales et leurs propres sous-groupes appuient les travaux de la Conférence, à laquelle ils rendent compte de leurs activités dans leurs domaines respectifs. L'assistance pour les questions industrielles est fournie par le Groupe consultatif industriel OTAN (NIAG), qui permet à la CDNA de bénéficier des avis de l'industrie sur la façon de renforcer les relations OTAN-industrie. Le NIAG aide aussi la Conférence à étudier les possibilités qui s'offrent en matière de collaboration internationale. D'autres groupes relevant de la CDNA travaillent dans des domaines tels que la sécurité des munitions, la gestion du cycle de vie des systèmes et la codification.

    La CDNA offre aux pays membres et, dans certains cas, aux pays partenaires, des possibilités de coopérer sur des projets d’équipement et de recherche. Elle facilite dans le même temps l’échange d’informations sur les programmes nationaux, aussi bien dans l’intérêt des pays pris individuellement que pour l'OTAN dans son ensemble.

    La CDNA a été créée en 1966 afin de fournir un cadre souple et ouvert pour la coopération en matière d’armement au sein de l’Alliance. Dans un environnement de sécurité en constante évolution, et en ces temps d'austérité financière, la CDNA démontre son utilisé et son adaptabilité : elle continue en effet de faciliter le dialogue entre les pays et de favoriser la coopération multinationale pour le développement, l'acquisition et la mise en œuvre de capacités, en particulier dans le cadre de la défense intelligente et dans un souci de combler les insuffisances capacitaires critiques.