La coopération multinationale au centre des préoccupations des directeurs nationaux des armements

  • 13 Oct. 2011
  • |
  • Mis à jour le: 09 Nov. 2011 13:25

La Conférence des directeurs nationaux des armements (CDNA) a tenu sa deuxième réunion plénière annuelle le 13 octobre au siège de l’OTAN à Bruxelles (Belgique). Les débats ont porté sur les approches multinationales, la réforme des agences, la défense contre les missiles balistiques et la capacité alliée de surveillance terrestre.

View of the room

La conférence est parvenue à traiter tout un ensemble de grands dossiers et à prendre des décisions importantes. Dans le prolongement de la réunion du 7 avril de la conférence et dans la perspective du sommet de Chicago en 2012, le président, M. Patrick Auroy, a souligné qu’il fallait trouver des solutions dans le cadre de la défense intelligente. Il a ajouté qu’on devait, pour ce faire, améliorer la hiérarchisation, accroître la spécialisation et appliquer des solutions multinationales afin de réaliser des économies d’échelle et de remédier aux insuffisances en matière de capacités.

Les directeurs nationaux des armements ont noté qu’il existait des possibilités de coopération multinationale. Les projets et les propositions doivent être réalistes, de portée limitée, ne faire intervenir qu’un nombre restreint de pays et permettre la fourniture de capacités militaires. L’opération Unified Protector en Libye est un exemple de coopération multinationale réussie dans le cadre de l’OTAN, mais les échanges pratiques se heurtent souvent à des obstacles bureaucratiques.

En ce qui concerne la réforme des agences, la CDNA a été désignée comité de surveillance provisoire de la nouvelle agence d’acquisition. La CDNA est aussi chargée de participer activement à l’élaboration d’une charte pour cette nouvelle agence et de choisir et préparer son nouveau chef, l’administrateur général chargé de la conception.

S’agissant de la défense antimissile, le président de la CDNA a noté que ce domaine a clairement vocation à devenir un projet multinational.

La capacité alliée de surveillance terrestre avait été examinée de manière approfondie par les ministres de la Défense la semaine précédente et les directeurs nationaux des armements ont rappelé la position de leur pays sur la question. Le Conseil examinera la possibilité d’élargir la participation au programme AWACS et rendra compte aux ministres de la Défense à la réunion qu’ils tiendront en février 2012.

La CDNA a aussi tenu avec les pays du Partenariat pour la paix (PPP) une réunion plénière qui a été consacrée à la coopération multinationale, aux activités des sous‑groupes de la CDNA et à la défense contre le terrorisme.