Programmes de communication et d'information

  • Mis à jour le: 06 Jun. 2011 13:39

Dans une organisation intergouvernementale telle que l'OTAN, il appartient au gouvernement de chaque pays membre d'expliquer à son opinion publique la politique de défense et de sécurité qu'il mène au niveau national ainsi que le rôle du pays au sein de l'Alliance. Cet effort d'explication vient en complément des programmes mis au point par l'Organisation elle-même, qui est tenue d'informer le public, dans les pays membres et dans le monde entier, sur sa politique et ses objectifs

View of the room

L'OTAN s'est fixé comme objectif de promouvoir le dialogue et la compréhension tout en sensibilisant le public aux questions de sécurité et en l'associant à un débat permanent sur la sécurité. Pour ce faire, l'OTAN entretient des contacts avec les médias et élabore des programmes de communication et d'information à l'intention de groupes cibles tels que les relais d'opinion, les universitaires et les parlementaires, les jeunes, et les milieux pédagogiques. Elle cherche à toucher des publics partout dans le monde, en particulier à travers son site web, sa chaîne de télévision sur internet (NITV) et ses activités dans le domaine des médias sociaux. L'OTAN diffuse également des publications sur support papier et met en œuvre des programmes et des activités avec des partenaires extérieurs, tout en apportant son soutien au secrétaire général dans son rôle de porte-parole de l'Organisation.

En résumé, les actions de communication et de diplomatie publique couvrent ensemble des activités et des moyens visant à informer, communiquer et coopérer avec des publics très divers partout dans le monde et elles ont pour but de mieux faire connaître et comprendre l'OTAN, de promouvoir ses politiques et ses activités et, ainsi, d'obtenir pour l'Alliance le soutien et la confiance de l'opinion publique.

La communication avec le public a toujours été une préoccupation de l'Alliance, dès sa création. Dès le mois de mai 1950, soit un an exactement après la signature du traité de Washington, le Conseil de l'Atlantique Nord publiait une résolution dans laquelle il s'engageait à « développer et coordonner l'information de l'opinion publique sur les objectifs du Traité, tout en laissant à chaque pays la responsabilité des programmes nationaux dans ce domaine. » (18 mai 1950).

Ces mêmes valeurs inspirent aujourd'hui encore les programmes de communication et d'information de l'OTAN, ainsi que l'ont réaffirmé en 2009 les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'Alliance : « Alors que l’OTAN s’adapte aux défis du XXIe siècle en cette année qui marque son 60e anniversaire, il est de plus en plus important de veiller à ce que l’Alliance communique de manière appropriée, souple, précise et en temps opportun sur l’évolution de ses rôles, objectifs et missions. La communication stratégique fait partie intégrante des efforts que l’Alliance déploie pour réaliser ses objectifs politiques et militaires ». Cependant, l'entrée dans l'ère de l'information, l'avènement des médias mobiles et la création de contenus par les utilisateurs ont engendré des changements majeurs qui impliquent un processus continu de réforme et de modernisation : les outils de communication se sont multipliés et ont maintenant la capacité de toucher des publics plus larges et plus diversifiés. Dans le même temps, il est de plus en plus nécessaire de communiquer instantanément, d'interagir directement et de partager l'information.

  • Rôle des programmes de communication et d'information

    Rôle des programmes de communication et d'information

    Les programmes de communication et d'information de l'OTAN viennent en complément des activités d'information du public menées à l'initiative des gouvernements des pays membres. Ces programmes sont principalement mis en œuvre par la Division Diplomatie publique de l'OTAN, qui coordonne également toutes les activités de communication stratégique dans l'ensemble des organismes civils et militaires de l'OTAN et qui veille à l'harmonisation de toutes les activités de diplomatie publique menées par d'autres entités appartenant à la structure de l'OTAN.

    Type d'activités 

    Pour s'adapter au progrès technologique, à l'information en continu et à la popularité croissante des médias sociaux, l'Alliance utilise non seulement les médias traditionnels, mais aussi les médias en ligne sur Internet et la communication avec les internautes, pour sensibiliser l'opinion publique à l'évolution du rôle, des objectifs et des missions de l'OTAN et obtenir son adhésion. En d'autres termes, l'Alliance adopte une approche diversifiée et intégrée dans sa communication et ses contacts avec le grand public

    Contacts et communication avec le public
    Opérations médias 24 heures sur 24

    La Division Presse et médias apporte un soutien au secrétaire général de l'OTAN dans son rôle de principal porte-parole de l'Alliance ; elle organise également des exposés et des entretiens avec les journalistes, des conférences de presse, des tournées de presse, un suivi des médias, ainsi que des expositions. Elle veille aussi à ce que la couverture d'évènements majeurs tels que les sommets ou les réunions ministérielles soit assurée en temps réel et à ce que des ressources appropriées soient mises à la disposition des journalistes et des hauts responsables. Un centre d'opérations médias se consacre aux opérations dirigées par l'OTAN et à toutes les activités médiatiques s'y rapportant. Ce centre assure la coordination des activités, l'harmonisation des messages ainsi que la gestion quotidienne des activités de communication concernant toute opération ou mission de l'OTAN.

    Contacts au niveau personnel

    L'OTAN organise des programmes de coopération, visites, séminaires et conférences à l'intention des relais d'opinion, parlementaires, groupes de la société civile et experts dans les pays membres et les pays partenaires. Concrètement, le personnel de l'Organisation participe au travail d'explication et d'information sur l'OTAN dans les pays membres et partenaires ainsi que dans les pays où l'OTAN est engagée, et entretient pour ce faire des contacts avec des universitaires, des groupes de réflexion, des blogueurs et tout autre groupe s'intéressant à l'OTAN et aux questions relatives à l'Organisation. L'OTAN a lancé un projet original, appelé programme SOIE-Afghanistan, dont le but est de fournir un accès internet gratuit aux universités et institutions gouvernementales afghanes, à l'appui de l'opération que l'OTAN mène dans le pays.

    Des visiteurs peuvent être accueillis au siège de l'OTAN pour des exposés et des débats avec des experts du Secrétariat international, de l'État-major militaire international et des délégations nationales sur tous les aspects des activités et des politiques de l'Alliance. De même, des responsables de l’OTAN, parmi lesquels le secrétaire général et de hauts responsables de l'Alliance, prennent part à certains événements phares organisés dans des pays membres et partenaires.

    Communication de masse, développement et valorisation de l'image

    L'Alliance édite et diffuse des publications imprimées et électroniques couvrant un large éventail de sujets en rapport avec l'OTAN, souvent dans diverses langues de pays membres et partenaires.

    Le site web de l’OTAN donne accès à des informations détaillées sur les politiques et les activités de l'OTAN, notamment des déclarations publiques, des documents de référence, des documents officiels, des entretiens vidéo et des fichiers audio, et il permet de suivre en temps réel la couverture d'événements majeurs en rapport avec l'Organisation. Le site donne aussi accès aux ressources de la médiathèque de l'OTAN, qui traite entre autres les demandes internes et externes concernant des publications relatives à l'OTAN. La chaîne de télévision OTAN sur internet (NITV) propose des documentaires vidéo et distribue des séquences « B-roll » aux radiodiffuseurs, assurant ainsi à l'OTAN une audience encore plus large. De plus, les studios de radio et de télévision aménagés au siège de l'OTAN permettent de couvrir des événements médiatiques auxquels participent des personnalités et d'améliorer la coordination avec les radiodiffuseurs.

    Outre les documents officiels, déclarations et documentaires vidéo communicables au public qui sont disponibles en ligne, on peut aussi consulter des textes, brochures et autres produits qui expliquent la politique de l'Organisation et permettent de se faire une idée plus précise des objectifs fondamentaux et de la raison d'être de l'OTAN. Ces produits sont destinés à sensibiliser l'opinion et à contribuer à un débat public constructif sur des aspects pertinents de la politique de sécurité.

    Promotion de la coopération dans le domaine de la sécurité

    Les programmes de communication et d'information favorisent le débat sur les questions liées à l'OTAN et contribuent à mieux faire connaître, dans les milieux universitaires, les objectifs et les buts de l'Organisation. Ils permettent également à l'Alliance de prendre connaissance des avis et des analyses du grand public et de certains groupes qui le composent. De nombreuses activités d'information sont de nature interactive, et l'OTAN peut ainsi être à l'écoute des publics auxquels elle s'adresse, s'informer de leurs expériences, de leurs préoccupations et de leurs centres d'intérêt, et répondre à leurs questions. Dans certains cas, l'OTAN est présente au niveau local, par exemple à travers ses bureaux de l'information de Moscou et de Kiev, ce qui lui permet d'accroître l'impact de ses activités d'information et d'interagir davantage avec le public. L'OTAN dispose également de points d'information dans d'autres pays partenaires ainsi que dans des ambassades appelées « points de contact », c'est-à-dire des ambassades de pays de l'OTAN dans des pays partenaires qui servent de relais entre le siège de l'OTAN à Bruxelles et les publics cibles de ces pays.

    Coordination des activités de communication stratégique de l'OTAN

    La Division Diplomatie publique coordonne non seulement les activités de diplomatie publique menées par d'autres entités OTAN, mais aussi l'ensemble des activités de communication stratégique dans tous les organismes civils et militaires de l'OTAN.

  • Mécanismes de fonctionnement

    Le Conseil de l'Atlantique Nord et le secrétaire général de l'OTAN donnent l'orientation générale des programmes de communication et d'information pour les dimensions civile et militaire de l'Alliance.

    Dimension civile

    Le Comité de la diplomatie publique (CPD) joue le rôle d'organe consultatif auprès du Conseil de l'Atlantique Nord pour les questions relatives à la communication en général, en particulier avec les médias et l'opinion publique. Il formule des recommandations à l'intention du Conseil sur la manière de développer, dans l'opinion publique, la compréhension et le soutien en faveur des buts de l'OTAN. À cet égard, le CPD est chargé de la planification, de la mise en œuvre et de l’évaluation de la stratégie OTAN de diplomatie publique.

    Le CPD est constitué des représentants de tous les pays membres de l'OTAN, il est présidé par le secrétaire général adjoint pour la diplomatie publique ; le directeur de l'état-major militaire international y est représenté par le conseiller en affaires publiques.

    Dimension militaire

    Les membres du Secrétariat international en charge des différents programmes de communication et d'information travaillent en étroite collaboration avec le conseiller en affaires publiques auprès du directeur de l'État-major militaire international. Bien que rattaché administrativement à l'État-major militaire international, le Bureau du conseiller en affaires publiques militaires travaille avec le Secrétariat international pour améliorer la coordination.

    Le Comité militaire et son président, en sa qualité de principal porte-parole militaire de l'Alliance, donnent également des directives concernant l'orientation des programmes de communication et d'information; le SACEUR et le SACT donnent pour leur part des directives concernant les activités de communication des commandements alliés, l'un pour le commandement allié Opérations, et l'autre pour le commandement allié Transformation.

  • Évolution des programmes de communication et d'information

    Les membres fondateurs de l'OTAN ont compris l'importance que revêt l'information du public. Dès août 1950, l'OTAN a mis en place un service de l'information de taille modeste, à la tête duquel un directeur a été nommé à l'automne de la même année.

    Ce service, comme le reste de l'organisation civile de l'Alliance, n'a reçu un budget qu'en juillet 1951. Et c'est en 1952 que le service de l'information a pris toute son ampleur, avec la création d'un secrétariat international dirigé par un secrétaire général (mars 1952) auquel il était initialement rattaché.

    C'est en 1953 qu'a été créé le comité de l'information et des relations culturelles (devenu le comité de la diplomatie publique). Dès lors, tous les mécanismes étaient en place pour permettre le développement de programmes de communication et d'information à part entière.

    Au fil du temps, les programmes OTAN de diplomatie publique ont été adaptés en fonction de l'évolution du contexte politique et de sécurité ainsi que des innovations techniques qui ont un impact direct sur le travail de communication.