Centres d'excellence

  • Mis à jour le: 13 Jul. 2015 10:26

Les centres d'excellence sont des organismes militaires internationaux qui servent à former des responsables et des spécialistes de pays membres de l'OTAN ou de pays partenaires. Ils contribuent à l’élaboration des doctrines, évaluent les enseignements tirés, améliorent l’interopérabilité et les capacités, et testent et valident les concepts par l’expérimentation. Ils font profiter l'Alliance d'une expertise et d'une expérience reconnues, et ils soutiennent la transformation de l’OTAN, sans pour autant dupliquer les moyens, les ressources et les capacités déjà disponibles au sein de l'Alliance.

Turkish field hospital.

Points principaux

  • Les centres d'excellence couvrent une large gamme de domaines : opérations civilo-militaires, cyberdéfense, médecine militaire, sécurité énergétique, guerre des mines navale, défense contre le terrorisme, opérations par temps froid, lutte contre les engins explosifs improvisés...
  • Le Commandement allié Transformation (ACT) assume la responsabilité globale des centres d’excellence et il est responsable de la création (en contribuant notamment à la préparation du dossier), de l’homologation et de l’évaluation périodique des centres.
  • Les centres d'excellence bénéficient d'un financement national ou multinational. L'OTAN ne finance pas directement les centres d'excellence et ceux-ci ne font pas partie de sa structure de commandement.

Complément d'information

  • Le rôle des centres d'excellence

    Les centres d'excellence se spécialisent en général dans un domaine fonctionnel précis et jouent le rôle d'experts dans ce domaine. Ils transmettent leurs connaissances approfondies grâce à l’organisation de formations, de conférences et de séminaires, à l’élaboration de concepts, de doctrines et d’enseignements tirés, ainsi qu’à la publication de divers documents.

    En plus d'offrir aux responsables et aux forces des pays de l'OTAN et des pays partenaires la possibilité d'améliorer leur formation, les centres d'excellence aident l'Alliance à développer l'interopérabilité et à augmenter les capacités, et ils contribuent à l'élaboration de doctrines et de normes, procèdent à des analyses, évaluent les enseignements tirés et mènent des activités d'expérimentation destinées à vérifier et à valider les concepts.

    Les centres d'excellence travaillent  aux côtés de l'Alliance même si l'OTAN ne les finance pas directement et s'ils ne font partie de sa structure de commandement. Bénéficiant d’un financement national ou multinational, ils font partie d’un réseau de soutien, encourageant l’échange d’informations en interne ou en externe au profit de l’Alliance. La responsabilité globale de la coordination et de l’utilisation des centres d’excellence au sein de l’OTAN incombe à l’ACT, en coordination avec le Commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR).

    On compte actuellement 24 centres d'excellence : 21 sont déjà homologués par l'OTAN, deux autres sont en phase d'homologation et un autre encore négocie actuellement les termes du mémorandum d'entente (MOU). La langue de travail des centres d'excellence est en général l'anglais.

  • Les centres d'excellence homologués par l'OTAN

    Ce sont les suivants :

    • Centre d'analyse et de simulation pour la préparation aux opérations aériennes
    • Centre d'excellence pour la coopération civilo-militaire
    • Centre d'excellence pour les opérations par temps froid
    • Centre d'excellence pour les opérations interarmées multinationales menées à partir de la mer
    • Centre d'excellence pour le soutien du commandement et du contrôle
    • Centre d'excellence pour la cyberdéfense en coopération
    • Centre d'excellence pour la lutte contre les engins explosifs improvisés
    • Centre d’excellence pour la gestion de crise en cas de catastrophe
    • Centre d'excellence pour la défense contre le terrorisme
    • Centre d’excellence pour la sécurité énergétique
    • Centre d'excellence pour la neutralisation des explosifs et munitions
    • Centre d'excellence pour le renseignement humain
    • Centre de compétences en matière de puissance aérienne interarmées
    • Centre d'excellence interarmées pour la défense chimique, biologique, radiologique et nucléaire
    • Centre d'excellence pour le génie militaire
    • Centre d'excellence pour la médecine militaire
    • Centre d'excellence pour la police militaire
    • Centre d'excellence pour la modélisation et la simulation
    • Centre d'excellence pour la guerre des mines navale
    • Centre d'excellence pour les opérations en eaux confinées et peu profondes
    • Centre d'excellence pour la communication stratégique

    Centre d'analyse et de simulation pour la préparation aux opérations aériennes (CASPOA)

    Lieu : Lyon, France

    Expertise : Commandement et contrôle des opérations aériennes interarmées multinationales. Le CASPOA organise aussi bien des exercices assistés par ordinateur (CAX) que des exercices de poste de commandement (CPX). Il procède également à l'analyse des enseignements tirés des opérations réelles comme des exercices afin de contribuer à la formation du personnel et au perfectionnement des outils de simulation.

    Pays cadre : France

    Homologation : 2008

     

    Centre d'excellence pour la coopération civilo-militaire (CCOE)

    Lieu : La Haye, Pays-Bas

    Expertise : Amélioration de l'interaction et de la coopération civilo-militaires entre l'OTAN, les pays parrains et d'autres groupements militaires et civils grâce à l'exploitation des compétences et de l'expertise du personnel du centre. Le CCOE est également ouvert à d'autres organisations internationales (Union européenne, organisations non gouvernementales et institutions scientifiques).

    Pays cadres : Allemagne et Pays-Bas

    Homologation : 2007

     

    Centre d'excellence pour les opérations par temps froid (CWO COE)

    Lieu : Bodø, Norvège

    Expertise : Opérations menées dans des conditions de froid extrême, en collaboration avec d'autres institutions, comme le Centre d'excellence pour le combat en montagne, implanté en Slovénie.

    Pays cadre : Norvège

    Homologation : 2007

     

    Centre d'excellence pour les opérations interarmées multinationales menées à partir de la mer (CJOS COE)

    Lieu : Norfolk (Virgine), États-Unis

    Expertise : Lutte contre les défis de sécurité à l'échelle mondiale par l'amélioration de l'aptitude de l'OTAN et des pays parrains à mener des opérations interarmées multinationales à partir de la mer. Le CJOS COE conseille également l'Alliance sur la manière d'améliorer, au niveau multinational, la formation, l'entraînement, la doctrine et l'interopérabilité pour les opérations maritimes.

    Pays cadre : États-Unis

    Homologation : 2006

     

    Centre d'excellence pour le soutien du commandement et du contrôle (C2 COE)

    Lieu : Utrecht, Pays-Bas

    Expertise : Tous les aspects relatifs au processus de commandement et de contrôle (C2), et en particulier l'environnement opérationnel. Le C2 COE contribue par ailleurs aux processus d'évaluation et aux exercices OTAN, aide le QG de l’ACT pour l'élaboration d'orientations, de doctrines, de stratégies et de concepts, et offre des formations en matière de C2.

    Pays cadre : Pays-Bas

    Homologation : 2008

     

    Centre d'excellence pour la cyberdéfense en coopération (CCD COE)

    Lieu : Tallinn, Estonie

    Expertise : Stimulation de la coopération et de la mise en commun des capacités et des informations entre les pays de l'OTAN dans le domaine de la cybersécurité grâce à l'organisation, par exemple, d'exercices, d'ateliers sur la législation et sur la politique à adopter, ainsi que de formations techniques et de conférences, de manière à préparer les pays de l'OTAN et les pays parrains à la détection des cyberattaques et à la lutte contre celles-ci. Le CDD COE mène également des travaux de recherche et de formation dans plusieurs domaines de la guerre cybernétique.

    Pays cadre : Estonie

    Homologation : 2008

     

    Centre d'excellence pour la lutte contre les engins explosifs improvisés (CIED COE)

    Lieu : Madrid, Espagne

    Expertise : Renforcement des capacités permettant de réduire et d'éliminer les menaces que représentent les engins explosifs improvisés, par l'intermédiaire de formations multinationales destinées aux experts de la lutte contre ces engins.

    Pays cadre : Espagne

    Homologation : 2010

     

    Centre d’excellence pour la gestion de crise en cas de catastrophe (CMDR COE)

    Lieu : Sofia, Bulgarie

    Expertise : Renforcement des capacités de l'OTAN, des pays membres et des pays partenaires en matière de gestion de crise et d'opérations de réponse aux catastrophes grâce à des partenariats collaboratifs.

    Pays cadre : Bulgarie

    Homologation : 2015

    Centre d'excellence pour la défense contre le terrorisme (DAT COE)

    Lieu : Ankara, Turquie

    Expertise :  Défense contre le terrorisme, formations dans le domaine du contre-terrorisme, aide à l'élaboration de doctrines et contribution à l'amélioration des capacités de l'OTAN ainsi que de l'interopérabilité. Par ailleurs, le DAT COE publie deux fois par an la revue Defence Against Terrorism.

    Pays cadre : Turquie

    Homologation : 2006

     

    Centre d’excellence pour la sécurité énergétique (ENSEC COE)

    Lieu : Vilnius, Lituanie

    Expertise : Appui en faveur du processus de développement des capacités de l’OTAN, de l’efficacité de la mission, et de l’interopérabilité à court, moyen et long termes grâce à la mise à disposition de compétences sur tous les aspects de la sécurité énergétique.

    Pays cadre : Lituanie

    Homologation : 2012

     

    Centre d'excellence pour la neutralisation des explosifs et munitions (NEM COE)

    Lieu : Trenčín, Slovaquie

    Expertise : Soutien et renforcement des efforts de l'OTAN s'agissant de la transformation et des opérations dans le domaine de la neutralisation des explosifs et munitions, et amélioration des relations, de l'interopérabilité et de la coopération pratique avec les pays partenaires, les éléments de commandement OTAN, les pays membres et les organisations internationales. Le NEM COE travaille avec l'OTAN dans les domaines de la normalisation, de l'élaboration des doctrines et de la validation des concepts.

    Pays cadre : Slovaquie

    Homologation : 2011

     

    Centre d'excellence pour le renseignement humain (HUMINT COE)

    Lieu : Oradea, Roumanie

    Expertise : Renseignement humain au profit des commandements stratégiques et d'autres organismes OTAN, le but étant d'améliorer l’interopérabilité et la normalisation et de contribuer à l’élaboration de doctrines par l’expérimentation, la mise à l’épreuve et la validation.

    Pays cadre : Roumanie

    Homologation : 2010

     

    Centre de compétences en matière de puissance aérienne interarmées (JAPCC)

    Lieu : Kalkar, Allemagne

    Expertise : Amélioration de la puissance aérienne et spatiale pour les opérations terrestres et maritimes de l'Alliance grâce au développement et à l'approfondissement de nouvelles idées pour le commandement, le contrôle et l'utilisation des moyens aériens de toutes les armées ainsi qu'à la mise en pratique de ces idées. Le JAPCC appuie également les commandements stratégiques et les pays parrains.

    Pays cadre : Allemagne

    Homologation : 2005

    Centre d'excellence interarmées pour la défense chimique, biologique, radiologique et nucléaire (JCBRN COE)

    Lieu : Vyškov, République tchèque

    Expertise : Élaboration de doctrines et de normes et développement des connaissances dans le but d'améliorer l'interopérabilité et les capacités dans le domaine de la défense CBRN. Le JCBRN COE conseille l'OTAN, les pays parrains et d'autres organisations et institutions internationales et assure le retour d'expérience. Il s'attache également à former et à homologuer la Force opérationnelle de défense CBRN de la Force de réaction de l'OTAN.

    Pays cadre : République tchèque

    Homologation : 2007

     

    Centre d'excellence pour le génie militaire (MILENG COE)

    Lieu : Ingolstadt, Allemagne

    Expertise : Génie militaire interarmées et multinational aux fins d'une plus grande interopérabilité.

    Pays cadre : Allemagne

    Homologation : 2010

     

    Centre d'excellence pour la médecine militaire (MILMED COE)

    Lieu : Budapest, Hongrie

    Expertise : Mise à disposition d'une gamme complète de services de santé efficaces, soutenables et éthiques au meilleur coût pour les Alliés. Le MILMED COE met l'accent sur la formation et l'évaluation médicales, l'élaboration de normes et le retour d'expérience et il s'attache à améliorer les capacités médicales et l'interopérabilité au niveau multinational. 

    Pays cadres : Hongrie et Allemagne

    Homologation : 2009

     

    Centre d'excellence pour la police militaire (MP COE)

    Lieu : Bydgoszcz, Pologne

    Expertise :  Renforcement des capacités de police militaire dans les pays de l'OTAN, appui à l'interopérabilité et mise à disposition d'une expertise pour les activités de police militaire.

    Pays cadre : Pologne

    Homologation : 2014

     

    Centre d'excellence pour la modélisation et la simulation (M&S COE)

    Lieu : Rome, Italie

    Expertise : Enseignement, formation, gestion des connaissances, retour d'expérience, analyse, élaboration de concepts, expérimentation, élaboration de doctrines et amélioration de l'interopérabilité dans le domaine de la modélisation et de la simulation.

    Pays cadre : Italie

    Homologation :  2012

     

    Centre d'excellence pour la guerre des mines navale (CNW COE)

    Lieu : Ostende, Belgique

    Expertise : Formation de personnel naval de la Belgique et des Pays-Bas à la lutte contre les mines marines (NMCM). Le CNW COE joue également le rôle de conseiller technique auprès de l'ACO, il apporte son aide aux commandements opérationnels de l'OTAN et il propose des stages destinés tant aux pays membres de l'OTAN qu'aux pays partenaires et aux autres pays non OTAN.

    Pays cadres : Belgique et Pays-Bas

    Homologation : 2006

     

    Centre d'excellence pour les opérations en eaux confinées et peu profondes (CSW COE)

    Lieu : Kiel, Allemagne

    Expertise : Développement des capacités de combat en eaux confinées et peu profonde de l'Alliance.

    Pays cadre : Allemagne

    Homologation : 2008

     

    Centre d'excellence pour la communication stratégique (StratCom COE)

    Lieu : Riga, Lettonie

    Expertise : Amélioration des capacités de l'Alliance en matière de communication stratégique grâce au perfectionnement de l'élaboration et de l'harmonisation des doctrines, à la conduite de recherches et d'expérimentations, au recensement des enseignements à tirer de l'application qui est faite de la communication stratégique dans le cadre des opérations, et au renforcement de l'entraînement et de la formation.  Le StratCom COE fonctionne comme un pôle de débat au croisement de différentes disciplines en rapport avec la communication stratégique, à savoir la diplomatie publique, les affaires publiques, les affaires publiques militaires, les opérations d'information et les opérations psychologiques.

    Pays cadre : Lettonie

    Homologation : 2014

  • Les centres d'excellence en cours de création

    Ce sont les suivants :

    • Centre d'excellence pour la contre-ingérence
    • Centre d'excellence pour le combat en montagne
    • Centre d'excellence pour les unités policières chargées de la stabilité

    Centre d'excellence pour la contre-ingérence (CI COE)

    Lieu : Cracovie, Pologne

    Expertise : Elargissement des capacités de l'Alliance, des pays membres et des pays partenaires grâce à la mise à disposition d'une vaste expertise dans le domaine de la contre‑ingérence.  Ce centre doit jouer le rôle de catalyseur pour l'adaptation et le fonctionnement de l'OTAN en apportant son soutien pour l'élaboration, la promotion et la mise en œuvre d'une doctrine, d'orientations, de stratégies et de concepts nouveaux à même de transformer et d'améliorer l'interopérabilité et les capacités de l'OTAN en matière de contre-ingérence.

    Pays cadres : Pologne et Slovaquie

    Homologation : Le Centre négocie actuellement les termes du MOU et il soumettra sa demande d'homologation en 2015.

    Centre d'excellence pour le combat en montagne (MW COE)

    Lieu : Poljče, Slovénie

    Expertise :  Préparation tant des personnes que des unités à des opérations en terrain montagneux ou autre terrain difficile et dans des conditions climatiques extrêmes. Plus précisément, élaboration d'une doctrine et de tactiques spécifiques au combat en montagne, élaboration et expérimentation de concepts, analyse des enseignements tirés en matière de combat en montagne, soutien au développement des capacités, et formation et entraînement.

    Pays cadre : Slovénie

    Homologation : Le Centre a soumis sa demande d'homologation en 2015.

     

    Centre d'excellence pour la stabilisation policière (SP COE)

    Lieu : Vicence, Italie

    Expertise : Accroissement des contributions aux efforts de stabilisation et de reconstruction déployés par l'Alliance dans le cadre de scénarios post-conflit.

    Pays cadre : Italie

    Homologation : Le Centre a signé son MOU en décembre 2014 et le processus d'homologation, en cours, devrait aboutir courant 2015.

  • Les mécanismes de fonctionnement

    Les différents types de participants

    Il existe trois types de participants : les pays « cadres », les pays « parrains » et les pays « contributeurs ». Le pays cadre est celui qui accepte de se charger de mettre au point le concept du centre d'excellence puis de le concrétiser. Il accepte également de mettre à disposition l'espace physique et le personnel nécessaires au fonctionnement du centre. Les pays « parrains » apportent une contribution financière et fournissent aussi du personnel, dont ils prennent en charge les salaires. Les pays « contributeurs » peuvent fournir un soutien financier ou tout autre service utile au fonctionnement du centre d'excellence.

    Homologation par l'OTAN

    Tous les centres d'excellence suivent une procédure bien précise pour obtenir l'homologation de l'OTAN. Le ou les pays cadres soumettent une proposition de création du centre, que le Commandement allié Transformation (ACT) examine. Ensuite, ils étoffent cette proposition en coordination avec l’ACT, avant de proposer officiellement au commandant suprême allié Transformation (SACT) de créer le centre d'excellence. Si la proposition remplit les critères fixés, elle est acceptée officiellement par l’ACT.

    Ensuite, le ou les pays cadres finissent de développer le concept, préparent un mémorandum d'entente (MOU) opérationnel et présentent l'offre de centre d'excellence aux autres pays. Ceux qui souhaitent s'associer au centre d'excellence entament alors une négociation avant de souscrire aux termes du MOU. S'il ne disposait pas déjà de bâtiments, le centre est alors physiquement établi.

    Les pays cadres et les pays parrains doivent également coordonner la rédaction, la négociation et l'approbation d'un mémorandum d'entente fonctionnel avec l’ACT. Le centre d'excellence entre ensuite dans la phase d'homologation. L’ACT définit des critères d'homologation, après quoi le ou les pays cadres sollicitent l'homologation du centre. Une équipe de l'ACT se rend alors dans le centre en question et l'évalue par rapport aux références définies pour lui sur la base des critères établis par le Comité militaire pour l’homologation des centres d’excellence.

    Tous les centres doivent servir de catalyseurs pour la transformation de l'OTAN et ouvrir leurs activités à l'ensemble des pays de l’Alliance. Les centres ne doivent pas dupliquer les capacités dont l’OTAN dispose déjà ni leur faire concurrence, mais doivent au contraire offrir une expertise qui n'est pas encore disponible au sein de l'Organisation. Ainsi, tous les centres d'excellence doivent disposer d'experts dans leur domaine de spécialisation. L’ACT réévalue périodiquement les centres d'excellence afin de s'assurer qu'ils continuent de répondre à ces critères et de mériter leur homologation OTAN. Enfin, le Comité militaire et le Conseil de l'Atlantique Nord doivent approuver l'homologation initiale du centre.

  • L'évolution des centres d'excellence

    La création de centres d'excellence remonte à la réorganisation de la structure de commandement militaire qui a fait suite au sommet de Prague, en 2002. Après le sommet, le Commandement allié de l'Atlantique a été rebaptisé « Commandement allié Transformation » (ACT). L'ACT s'est vu confier la responsabilité de transformer l'Alliance en une organisation plus légère et plus efficiente.

    En particulier, l'ACT veille à ce que l'Alliance soit en mesure de faire face aux défis futurs en renforçant la formation, en procédant à des expérimentations visant à tester de nouveaux concepts et en promouvant l'interopérabilité au sein de l'Alliance. Conformément à cet objectif, l'ACT s'est servi de ses liens avec diverses institutions pour diriger la transformation de la structure, des forces, des capacités et de la doctrine militaires de l'Alliance.

    Le Centre de compétences en matière de puissance aérienne interarmées, implanté en Allemagne, et le Centre d'excellence pour la défense contre le terrorisme, implanté en Turquie, ont été les premiers à obtenir l'homologation OTAN, en 2005 et en 2006 respectivement.