Pour le secrétaire général de l'OTAN, la Slovaquie est un « allié précieux »

  • 24 Apr. 2012
  • |
  • Mis à jour le: 27 Apr. 2012 10:01

Pour l'une de ses premières visites officielles en tant que premier ministre récemment élu de la Slovaquie, Robert Fico a rencontré aujourd'hui à Bruxelles le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, montrant ainsi très clairement que son nouveau gouvernement restait résolument engagé vis-à-vis de l'Alliance et des ses priorités.

Arrival Left to right: Robert Fico (Prime Minister of Slovakia) shaking hands with NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen

« C'est un réel plaisir d'accueillir aujourd'hui à Bruxelles le premier ministre Fico. Je me félicite tout particulièrement, monsieur le ministre, de pouvoir vous rencontrer au siège de l'OTAN si peu de temps après votre élection, le mois dernier ; la Slovaquie est un allié précieux », a déclaré le secrétaire général devant les membres de la presse.

« Je voudrais souligner que ma visite d'aujourd'hui est aussi symbolique, et réaffirmer que l'OTAN demeure une pierre angulaire de notre sécurité. C'est pour cela que je suis ici, pour réaffirmer notre engagement », a ajouté le premier ministre.

M. Fico et M. Rasmussen s’étaient réunis plus tôt dans la journée pour examiner plusieurs questions clés, notamment le sommet de l'OTAN qui se tiendra prochainement à Chicago, les 20 et 21 Mai, et au cours duquel les chefs d'État et de gouvernement doivent débattre de trois thèmes majeurs : l'Afghanistan, les capacités, et les partenariats.

Concernant l'Afghanistan, le premier ministre Fico a confirmé au secrétaire général que la Slovaquie maintiendrait son engagement vis-à-vis du processus de transformation qui débouchera sur une responsabilisation complète des Afghans sur les questions de sécurité d'ici la fin de 2014. Il a également expliqué que son pays étudiait actuellement ce qu'il pourrait faire pour l'Afghanistan après 2014.

La défense intelligente a aussi été évoquée, et le secrétaire général comme le premier ministre sont convenus qu'en coopérant et en collaborant, les Alliés pourraient trouver des solutions pour acquérir, malgré les difficultés économiques actuelles, les capacités dont l'Alliance a besoin.  « Nous considérons la défense intelligente comme un outil permettant de combler l'écart entre les capacités et les besoins », a déclaré le premier ministre Fico. 

Avant que le premier ministre slovaque quitte le siège de l'OTAN, le secrétaire général l'a félicité d'être un fervent partisan de l'élargissement, en particulier en direction des pays des Balkans.   « Enfin, je voudrais vous remercier pour le rôle précieux que joue la Slovaquie dans la région, en particulier dans les Balkans occidentaux. À Chicago, nous enverrons un signal clair : la porte de l'OTAN reste ouverte, car l'intégration euro‑atlantique reste la manière la plus efficace d'instaurer une stabilité durable en Europe ».

Video