4820 Entries

Date Title
5 Mar. 2015

En visite en Finlande, le secrétaire général appelle de ses vœux un renforcement du partenariat

Au cours de sa visite à Helsinki, jeudi 5 mars 2015, le secrétaire général de l’OTAN, M. Jens Stoltenberg, a indiqué que l’Organisation était déterminée à renforcer son partenariat avec la Finlande pour mieux faire face aux défis de sécurité, à l’est et au sud. Il a remercié le premier ministre finlandais, M. Alexander Stubb, pour l’étroite coopération de son pays avec l’Alliance, qui, a-t-il ajouté, compte la Finlande parmi ses partenaires les plus actifs et les plus proches.

4 Mar. 2015

Des navires OTAN déployés en mer Noire pour des activités d’entraînement

Des navires du 2e Groupe maritime permanent OTAN (SNMG2) sont arrivés en mer Noire mercredi 4 mars 2015 pour s’entraîner avec des bâtiments des marines bulgare, roumaine et turque. Sont prévus au programme des exercices de défense aérienne et de guerre anti-sous-marine ainsi que des exercices mettant en jeu des attaques par de petites embarcations et des manœuvres maritimes simples.

2 Mar. 2015

Le secrétaire général délégué appelle à un partenariat mondial pour la lutte contre la prolifération des ADM

Prenant la parole lors de la 11e conférence annuelle de l'OTAN sur la maîtrise des armements, le désarmement et la non-prolifération dans le domaine des armes de destruction massive (ADM), tenue ce lundi 2 mars à Doha (Qatar), le secrétaire général délégué de l’OTAN, Alexander Vershbow, a fait ressortir toute l'importance de l'action des partenaires mondiaux dans la lutte contre la prolifération. « L'heure est grave pour la sécurité de l'ensemble de nos pays », a déclaré M. Vershbow, évoquant les défis à l'est et au sud, notamment les actions agressives de la Russie contre l'Ukraine et l'instabilité qui prévaut au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Face à ces défis, M. Vershbow a insisté sur la nécessité d'une coopération multilatérale pour la lutte contre la prolifération des ADM. « La sécurité des pays requiert davantage que des efforts au seul niveau national », a-t-il précisé.

2 Mar. 2015

Le secrétaire général se rend à Paris pour évoquer l’adaptation de l’OTAN aux défis de sécurité

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, s’est rendu à Paris pour évoquer la manière dont l’Alliance s’adapte aux graves défis de sécurité auxquels elle est confrontée tant à l’est qu’au sud. Il a remercié la France d’être « un Allié fort au cœur d’une OTAN forte ».

27 Feb. 2015

Visite du secrétaire général au quartier général de Naples

Le vendredi 27 février 2015, au cours de sa première visite au Quartier général du Commandement allié de forces interarmées de Naples, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a remercié le personnel des Alliés pour les services rendus et la contribution apportée aux opérations et aux missions de l'Organisation. « Vous aidez à préserver la sécurité de notre Alliance, et à rendre notre monde plus sûr », a-t-il déclaré.

26 Feb. 2015

L'OTAN et l'Italie examinent la manière dont l'Alliance s'adapte pour faire face aux menaces venant de l'est et du sud

À son arrivée à Rome, jeudi 26 février, pour une visite de deux jours en Italie, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné que l'OTAN s'adaptait pour « défendre tous les Alliés contre les menaces d'où qu'elles viennent », que ce soit de l'est ou du sud. Il a ajouté que l'Alliance procédait au renforcement le plus important de la défense collective de l'OTAN depuis la fin de la Guerre froide, de manière à répondre aux défis émergents, y compris l'EIIL et l'instabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

24 Feb. 2015

Le secrétaire général de l’OTAN se félicite de la coopération avec l'Agence internationale de l’énergie

Le mardi 24 février 2015, le secrétaire général de l'OTAN, M. Jens Stoltenberg, a reçu au siège de l'Alliance M. Fatih Birol, économiste en chef à l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui vient juste d'être nommé directeur exécutif de cette Agence.

18 Feb. 2015

Le secrétaire général de l'OTAN se dit préoccupé par les violations du cessez-le-feu en Ukraine

Ce mercredi 18 février 2015, après s’être entretenu à Riga avec le président letton, Andris Bērziņš, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que le refus des séparatistes de l’est de l’Ukraine de respecter le cessez-le-feu menaçait l’accord de Minsk. Le secrétaire général se trouve en Lettonie pour participer à une réunion informelle des ministres de la Défense des pays de l'Union européenne.

18 Feb. 2015

Le président du Comité militaire de l’OTAN se rend en Australie pour débattre de la sûreté maritime, de la mission Resolute Support en Afghanistan et des menaces globales

À l’occasion de sa visite de trois jours à Sydney et à Canberra, du 15 au 18 février 2015, le président du Comité militaire de l’OTAN, le général d’armée Knud Bartels, a remercié l’Australie pour ses contributions aux opérations et missions dirigées par l’OTAN et il a discuté de la coopération au niveau militaire et de l’interopérabilité renforcées entre l’OTAN et l’Australie. Après avoir rencontré le général d’armée aérienne Mark Binskin, le chef de l’état-major des forces de défense australiennes, et M. Dennis Richardson, le ministre de la Défense de l’Australie, le président du Comité militaire a souligné qu’il était nécessaire « de coopérer de manière substantielle sur un plan pratique, d’apprendre les uns des autres, de partager nos meilleures pratiques et de développer des normes communes, étant donné que l’OTAN et l’Australie ont établi un partenariat fort et sont résolues à renforcer leurs possibilités de travailler en commun afin de mieux faire face aux futurs défis mondiaux. »

18 Feb. 2015

Les Archives de l’OTAN mettent en lecture publique des documents liés aux événements survenus en Pologne durant la période 1987-1991

En juin 1989 se sont tenues en Pologne des élections qui ont contribué à précipiter la fin de la Guerre froide. Véritable tournant dans l’histoire, elles ont marqué le début d’une longue série d’événements qui annonçaient le commencement de la fin de l’ère soviétique, d’abord en Pologne, puis à travers toute l’Europe de l’Est, lorsque les pays qui formaient alors le bloc communiste se sont lancés l’un après l’autre sur la voie de la transition démocratique.

Back To Top