L'OTAN signe un contrat pour la cyberdéfense

  • 08 Mar. 2012
  • |
  • Mis à jour le: 09 Mar. 2012 12:01

Le 8 mars 2012, l'Agence OTAN de consultation, de commandement et de contrôle (NC3A) a célébré par une cérémonie l'attribution d'un contrat de mise à niveau des capacités OTAN de cyberdéfense. L'adjudication du contrat à des entreprises industrielles privées permettra d'atteindre la capacité opérationnelle totale de la NCIRC (capacité OTAN de réaction aux incidents informatiques), déjà opérationnelle, d'ici à la fin 2012.

The NATO Consultation, Command and Control Agency celebrated with a ceremony on 8 March 2012 the award of a contract for upgrading the NATO cyber defence capabilities. The award to private industrial companies will enable the already operating NATO Computer Incident Response Capability to achieve full operational capability by the end of 2012. Left to right: Georges D'hollander, NC3A General Manager; Suleyman Anil, Head of NATO Cyber Defence Coordination and Support Centre; and Alberto de Benedictis, Chief Executive, Finmeccanica UK Ltd

Outre la protection des réseaux propres de l'Alliance, les capacités qui seront acquises via ce contrat permettront à l'OTAN d'être mieux à même d'aider les États membres, s'ils en font la demande, à faire face aux cyberattaques par un meilleur partage de l'information et en faisant appel à des équipes de réaction rapide.

« Ce projet est le résultat direct de l'engagement pris par les pays de l’OTAN d'améliorer les capacités à détecter les cyberattaques dirigées contre des systèmes critiques, à s’en défendre et à s’en relever. L'adjudication de ce marché marque une étape importante vers la mise à disposition de ces capacités d'ici à la fin 2012, » a déclaré le secrétaire général adjoint, Gabor Iklody, chef du principal organe en charge de la cyberdéfense au siège de l'Alliance.

Ce contrat, de l'ordre de 58 millions d'euros au total, représente le plus gros investissement consacré à ce jour par l'OTAN à la cyberdéfense.