Chicago se prépare à accueillir le 25e sommet de l’OTAN

  • Mis à jour le: 14 May. 2012 10:59

Chicago (Illinois), ville natale du président des États-Unis, M. Barack Obama, est bien engagée dans les préparatifs du 25e sommet de l'OTAN. La ville s'apprête en effet à accueillir des milliers de visiteurs à l'occasion de cet événement, les 20 et 21 mai.

Plus de soixante chefs d'État et de gouvernement vont se réunir pour débattre de la sécurité et de la stabilité dans la région euro-atlantique et concrétiser les décisions prises au sommet de Lisbonne en novembre 2010, faisant progresser les politiques clés de l'Alliance et réaffirmant le lien transatlantique.

Le choix du président

C'est le président Obama qui a pris la décision d'organiser le sommet à Chicago - une façon, pour lui, de mettre en lumière l'importance que l’OTAN revêt pour les États-Unis.

« M. Obama voulait montrer à quel point les États-Unis apprécient l'OTAN, à quel point nous nous investissons dans le futur de l'Alliance et à quel point il intègre l'OTAN à ses projets d'avenir pour la politique américaine. Il a donc décidé que notre pays accueillerait le sommet et il a choisi de le faire dans sa ville natale. C'est donc un choix très personnel qui, bien sûr, lui tient particulièrement à cœur », a expliqué M. Ben Rhodes, conseiller adjoint à la sécurité nationale pour la communication stratégique, en poste à la Maison blanche.

« Je pense que ce choix illustre bien aussi la diversité des États-Unis, ainsi que la diversité évidente de nombreux pays membres de l’Alliance, dont de très nombreux ressortissants sont venus vivre ici », a-t-il ajouté.

Melting-pot

Chicago compte une population multiculturelle de plus de 2,6 millions d'habitants, avec des communautés originaires de nombreux pays de l'OTAN, tels que la Grèce, l'Italie, la Pologne, le Portugal, la Roumanie et la Turquie. Ce melting-pot a imprégné tous les aspects culturels de la ville, que ce soit ses rues, son architecture, sa musique ou sa cuisine. Selon M. Warren Wilkinson, responsable du marketing de Choose Chicago, l'office de tourisme de la ville, les habitants de Chicago forment une communauté extrêmement riche sur le plan culturel et dotée de superbes infrastructures artistiques et culturelles.

« Il s'agit de la troisième plus grande ville des États-Unis et, en tant que telle, c'est une destination mondiale très importante. Chicago offre à l'OTAN un lieu fantastique pour une réunion aussi cruciale », a affirmé M. Wilkinson.

Un endroit symbolique

McCormick Place, où le sommet aura lieu, est l'un des autres atouts de la ville. Cet endroit symbolique a été bâti en 1960 mais a été détruit lors d'un incendie en 1967, pour être reconstruit ensuite dans un style complètement différent.

Situé à quatre kilomètre du centre-ville de Chicago et à proximité du lac Michigan, McCormick Place offre plus de 250 000 m² de surface d'exposition. Conférences et réunions internationales s'y tiennent régulièrement depuis des années. Avec ses trois millions de visiteurs par an, il s'agit du plus grand centre de congrès des États-Unis.

Au moment où le centre de conférences revêt les couleurs de l'OTAN, ses employés se préparent à assurer toute la logistique du sommet et à fournir un service continu aux participants.

« Sur presque deux jours et demi, nous servirons plus de 19 400 repas, non seulement aux délégués des pays et aux agents de l'OTAN qui seront sur place, mais aussi aux membres des médias internationaux qui se seront déplacés pour couvrir l'événement. Nous assurerons un service 24 heures sur 24 pour le petit‑déjeuner, le déjeuner et le dîner », explique le directeur général de McCormick Place, M. David R. Causton.

Un héritage économique

Chicago est un centre financier doté d'un secteur industriel puissant, qui est devenu un acteur important de l'économie mondiale. Pour montrer aux visiteurs la diversité de la ville, le Comité hôte du sommet de l'OTAN à Chicago prévoit de nombreuses activités dans les domaines culinaire, sportif et culturel, activités dont il espère bien qu'elles auront des retombées financières durables.

« Nous prévoyons la création d'un grand nombre d'emplois temporaires à l'occasion de cet événement et c'est pourquoi nous examinons leurs incidences économiques. Nous savons que des centaines d'emplois vont être créés. Nous voulons voir ce qui peut déboucher vraiment sur du long terme », indique Mme Lori Healey, directrice générale du Comité hôte.

Alors que Chicago apporte la touche finale à ses préparatifs pour le sommet de l'OTAN, ses habitants s'apprêtent à faire découvrir aux visiteurs les multiples facettes de leur ville et sa richesse culturelle, belle illustration des avantages que présente le lien transatlantique.