NATO - North Atlantic Treaty Organization

15 Apr. 2011

Plan d'action du Conseil OTAN-Russie contre le terrorisme

Résumé

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil OTAN-Russie (COR) se sont réunis à Berlin (Allemagne) le 15 avril 2011. Afin de renforcer la coopération qui s’exerce entre leurs pays dans des domaines d’intérêt commun, ils ont approuvé en réunion, entre autres, une version actualisée du plan d’action du COR contre le terrorisme.

Depuis son lancement en décembre 2004, le plan d’action du Conseil OTAN-Russie contre le terrorisme s'est révélé efficace pour assurer la coordination globale et la direction stratégique de la coopération OTAN-Russie dans la lutte contre le terrorisme. La version actualisée de ce plan d’action s’appuie sur la revue conjointe des défis de sécurité communs du XXIe siècle, entérinée par les chefs d'État et de gouvernement des pays du COR à Lisbonne en novembre 2010, et étend le champ de la coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Le Conseil OTAN-Russie rejette catégoriquement le terrorisme dans toutes ses manifestations. Il réaffirme que les actes terroristes constituent un défi direct à la sécurité commune, aux valeurs démocratiques partagées, ainsi qu'aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales. Les pays du COR considèrent qu'aucune cause ne peut justifier de tels actes et appellent à l'unité d'action de la communauté internationale face à cette menace perfide. Ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour combattre toutes les formes de terrorisme, en agissant conformément à la Charte des Nations Unies, aux conventions internationales sur le droit humanitaire et les droits de l'homme, ainsi qu'à d'autres engagements existants. Ils sont unis dans leur soutien aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU ainsi qu'à la Stratégie antiterroriste mondiale définie par l'ONU.

Le COR juge encourageants les progrès qui ont été accomplis dans la coopération en matière de lutte contre le terrorisme et il est déterminé à apporter une contribution encore plus directe et substantielle à cette lutte menée à l'échelle mondiale. Les pays du COR renforceront leurs capacités d'agir, individuellement et conjointement, dans trois domaines essentiels : la prévention du terrorisme, la lutte contre les activités terroristes et la gestion des conséquences d’actes terroristes.

Prévenir le terrorisme

Les pays du COR sont résolus à améliorer les moyens dont ils disposent pour décourager et prévenir les attentats terroristes, en échangeant des informations, en soutenant les efforts de non-prolifération et en renforçant la coopération en matière d'armements et de technologies. Ils continueront à mettre en œuvre les éléments pertinents de l'Initiative du COR sur l'espace aérien en coopération (CAI), qui a pour but de mettre en place un système d'échange d'informations et de favoriser la coopération pour ce qui concerne les questions relatives à la sûreté de l'espace aérien, l'objectif étant, en particulier, de renforcer les capacités de lutte contre les menaces aériennes terroristes.

En outre, ils étudieront certains domaines de coopération technologique et scientifique, notamment la détection des engins explosifs improvisés dans le cadre du programme relatif à la détection à distance des explosifs (STANDEX). Enfin, les pays du COR contribueront aux efforts internationaux visant à favoriser la stabilité en Afghanistan et alentour et donc, entre autres, à prévenir l'extension du terrorisme dans la région.

Combattre les activités terroristes

Les pays du COR sont déterminés à prendre des mesures actives pour déjouer et combattre les activités terroristes. À cet effet, ils vont examiner les moyens de reprendre leur coopération dans le cadre de l'opération Active Endeavour de l'OTAN, selon des procédures agréées. Ils amélioreront la capacité de leurs forces armées d'opérer ensemble pour combattre la menace terroriste.

Gérer les conséquences d'actes terroristes

Les pays du COR sont résolus à renforcer leur capacité de gérer et de limiter les conséquences d'actes terroristes, en mettant à profit l'expérience acquise lors de catastrophes de grande envergure et les enseignements tirés des exercices. En outre, ils encourageront les consultations destinées à renforcer le potentiel de coopération du COR dans le domaine de la gestion des crises et de la réponse aux crises, ils continueront à développer la coopération scientifique axée sur la gestion des conséquences psychologiques, sociales et autres d'actes terroristes, et ils rechercheront d'autres moyens d'améliorer leur capacité de coopérer pour gérer les conséquences d'actes terroristes, y compris la coopération pratique pour la décontamination chimique, biologique, radiologique et nucléaire.

Compléter d'autres efforts internationaux

Compte tenu du caractère transnational de la menace terroriste, les réponses doivent, elles aussi, se situer au niveau international. La coopération des pays du COR dans la lutte contre le terrorisme devra viser à compléter et à renforcer les efforts déjà engagés aux Nations Unies et ailleurs dans la communauté internationale, de façon à apporter une valeur ajoutée et à éviter des doubles emplois.

Mis à jour le: 06-May-2011 17:01