Signature avec la Jordanie d’un accord portant sur un projet à financer sur un fonds d’affectation spéciale de l’OTAN

  • Communiqué de presse (2007) 127
  • Issued on 03 Dec. 2007
  • |
  • Mis à jour le: 06 Feb. 2009 09:55

Le 3 décembre 2007, l’OTAN a lancé avec la Jordanie le tout premier Fonds d’affectation spéciale dans le cadre du Dialogue méditerranéen. Ce fonds doit aider la Jordanie à éliminer les restes explosifs de guerre, par le financement d’une étude et par la fourniture de matériel de localisation et de recherche de ces explosifs aux forces armées jordaniennes.

La localisation et la destruction des munitions explosives non explosées et d’autres restes explosifs de guerre contribuera à renforcer la sécurité des communautés affectées, en améliorant les conditions d’utilisation des terres dans les zones touchées.

Le Fonds d’affectation spéciale aidera également les forces armées jordaniennes à renforcer leur capacité d’identification et de destruction des vieux stocks de munitions inutilisables et obsolètes, ce qui améliorera les conditions de sûreté et de sécurité pour les travailleurs locaux, les militaires et les populations vivant à proximité des dépôts de munitions.

Des représentants de la Norvège, de l’Espagne et de la Suisse, pays chefs de file du projet, ont signé deux accords avec l’Agence OTAN d'entretien et d'approvisionnement (NAMSA) et le Bureau du Contrôleur des finances au cours d’une cérémonie organisée au siège de l’Alliance par le secrétaire général délégué de l’OTAN, en présence de l’ambassadeur de Jordanie auprès du Royaume de Belgique. Des représentants de la Belgique, de la Finlande et de l’Italie, les autres pays qui contribuent au projet, ont également assisté à la cérémonie.

La conclusion de ces deux accords fait suite à la signature, le 25 avril 2007, d’un mémorandum d’entente entre la NAMSA et les autorités jordaniennes.

Lors de la cérémonie de signature, le secrétaire général délégué de l’OTAN, l’ambassadeur Claudio Bisogniero, a souligné qu’il s’agissait du tout premier Fonds d’affectation spéciale avec l’un des pays du Dialogue méditerranéen, et il a souhaité que ce Fonds serve d’exemple et incite les autres pays qui participent à ce dialogue à suivre le même chemin. Ce Fonds va également marquer le début d’un nouveau type de coopération innovante, qui verra les civils et les militaires unir leurs compétences pour détruire les stocks de munitions en surplus et les munitions explosives non explosées.

L’ambassadeur Bisogniero a ajouté que le Fonds d’affectation spéciale allait également contribuer à renforcer la confiance entre les parties et à montrer à la population jordanienne les avantages de la coopération avec l'Alliance dans le cadre du Dialogue méditerranéen.

Le projet de Fonds d’affectation spéciale avec la Jordanie va contribuer au renforcement de la coopération entre l’OTAN et les pays du Dialogue méditerranéen.

Le coût total du projet est estimé à environ 3,4 millions d’euros, répartis sur une période de 24 mois.