Presse

Le secrétaire général de l'OTAN adresse ses vœux de fin d'année aux troupes des pays alliés
18 Dec. 2014

Le secrétaire général de l'OTAN adresse ses vœux de fin d'année aux troupes des pays alliés

Dans un message vidéo diffusé le jeudi 18 décembre 2014, le secrétaire général, M. Jens Stoltenberg, a remercié les troupes des pays alliés qui servent sous la bannière de l'OTAN dans le cadre de différentes missions. M. Stoltenberg a dit toute son admiration pour le personnel qui sert l'Alliance de l'Afghanistan aux Balkans, et de la Turquie à la Baltique. « En cette période de fêtes, nous sommes conscients de la chance que nous avons de profiter des dividendes de la paix et de la liberté », a déclaré le secrétaire général. « Nous remercions celles et ceux qui assurent notre sécurité », a-t-il ajouté.

A la une

Revue de l'OTAN

    • Ukraine et Russie : les perceptions et la réalité (2) 02 Sep. 2014 Depuis la parution de notre dernier numéro, consacré à la crise en Ukraine, la Russie a multiplié ses incursions et l’Occident a pris d’autres sanctions, tandis que le discours du président Poutine laisse encore plus sceptique. En quoi cette rupture consommée entre l’Occident et la Russie a-t-elle une incidence sur la mondialisation galopante ? Et va-t-elle jusqu’à diviser les pays occidentaux ? Dans ce numéro, la Revue de l’OTAN analyse les conséquences mondiales de ce conflit régional.
    • Ukraine et Occident : l'union fait la force ? 02 Sep. 2014 Quels étaient les principaux objectifs du président russe Vladimir Poutine lorsqu'il a entrepris de soutenir les rebelles pro-russes en Ukraine ? Au-delà d'une question de territoire, s'agissait-il de créer des divisions entre les pays occidentaux, ou de les accentuer ? Dans ce cas, sa stratégie a-t-elle fonctionné ? La Revue de l'OTAN a posé la question à certains des grands responsables de la sécurité.
    • Conflit russo-ukrainien : une riposte à l’épreuve de la mondialisation ? 02 Sep. 2014 À l’ère de la mondialisation, les pays sont de plus en plus interdépendants. Or la réponse à apporter aux agissements de la Russie en Ukraine impose de s’affranchir quelque peu de cette interdépendance. En quoi la mondialisation est-elle un frein à toute riposte ? Est-il aujourd’hui possible d’infliger des sanctions à la Russie sans en pâtir soi-même ? Et où s’arrêtera le jeu des sanctions et contre-sanctions ?
    • Redessiner les frontières internationales en Ukraine : la Crimée, ou l’audace de la Russie 02 Sep. 2014 Existe-t-il une différence entre une annexion, une unification et la modification d’une frontière internationale ? Oui, à bien des égards, estime Magnus Bjarnason. Dans cet article, M. Bjarnason explique de quelle manière les actions visant à redessiner la carte du monde – comme dans le cas de l’annexion de la Crimée par la Russie – ont été menées ces dernières décennies. Et il livre une analyse des risques et des bienfaits de telles initiatives.
    • Ukraine et Russie : les perceptions et la réalité 03 Jul. 2014 Nous tentons, dans ce numéro, de déterminer à quel point les malentendus (réels ou délibérés) ont joué un rôle dans la crise ukrainienne. Ainsi, dans quelle mesure le sentiment, exprimé par la Russie, d'avoir été trahie par les occidentaux à propos de l'élargissement de l'OTAN peut-il réellement expliquer ses actions en Ukraine? Et quelle est la source de ce malentendu?
    • La guerre hybride et le choix de la riposte 03 Jul. 2014 En cas d’agression d’un pays par des forces armées conventionnelles, la meilleure riposte est généralement toute trouvée. Mais que faire si l’agression mêle opérations des forces spéciales, campagnes d’information et autres moyens détournés ? Quelle est la meilleure riposte ? Et comment des organisations internationales comme l’OTAN peuvent-elles s’adapter à ce type d’agression ?
    • L'élargissement de l'OTAN et la Russie: mythes et réalités 03 Jul. 2014 Une partie du discours russe de ces 20 dernières années est que l’Ouest a renié sa promesse de ne pas élargir l’OTAN jusqu’aux frontières russes. Mais cette promesse ne figure dans aucun traité ou accord. D’où vient donc cette affirmation ? Michael Rühle s’attelle ici au dossier des mythes et réalités du discours russe.
    • Sécurité énergétique: vers la panne sèche? 28 May. 2014 À la question « L’Ukraine doit-elle payer son gaz au prix du marché ? », peu d’Européens auront une réponse tranchée. Mais demandez-leur s’ils comptent se passer de chauffage cet hiver, et vous verrez leur réaction. Dans cette édition, nous chercherons à déterminer si les manœuvres russes en Ukraine peuvent mettre de l’eau dans le gaz.
    • Sécurité énergétique transatlantique et crise ukrainienne : un mal pour un bien ? 28 May. 2014 La crise ukrainienne a rappelé, s’il le fallait encore, la vulnérabilité d’une Europe excessivement dépendante à l’égard des approvisionnements russes en énergie. Les pays européens sont certes fragilisés à court terme, mais la Russie a davantage à perdre à moyen et à long terme. Et si la crise était l’occasion de desserrer un peu plus encore l’étau russe sur le secteur européen de l’énergie ?
    • Caricatures – Qu'en sera-t-il demain de la sécurité énergétique ? 28 May. 2014 On ignore encore quels seront les effets des événements en Ukraine sur la sécurité énergétique de l'Europe. Ou s'ils vont modifier les priorités européennes en matière d'énergie renouvelable. Nous avons donc demandé à notre illustrateur, Rytis Daukantas, de nous montrer sous un angle original ce qui pourrait nous attendre.
    • Sécurité énergétique : l'agenda de l'OTAN 28 May. 2014 Il n’est pas habituel pour une organisation politico-militaire comme l’OTAN de traiter de contrats énergétiques, de grands projets de pipelines et d’alternatives aux combustibles fossiles. Mais l’énergie devient une arme toujours plus puissante dans des conflits pouvant avoir un impact majeur sur la plupart des pays membres de l’OTAN. Il est donc temps pour l’Alliance de définir sa ligne d’action.
    • L'OTAN a 65 ans : être membre, ça signifie quoi ? 31 Mar. 2014 2014 est une année de célébrations pour l'OTAN et ses Etats membres. Il y a bien sûr le 65e anniversaire de l'Alliance. Il y a aussi les 15e, 10e et 5e anniversaires de l'adhésion des pays qui ont rejoint l'OTAN après la fin de la Guerre froide. Mais 2014 est également l'occasion de se rappeler pourquoi ces événements ont été si marquants pour ces pays. Dans ce numéro, des figures éminentes et des gens ordinaires nous racontent ces morceaux d'histoire et nous expliquent comment ils les ont vécus.

NATO IN FOCUS

L'OTAN en Afghanistan

L'objectif premier de l'OTAN en Afghanistan est d'aider les autorités afghanes à assurer efficacement la sécurité dans tout le pays et de veiller à ce que ce pays ne puisse plus jamais redevenir un sanctuaire pour les terroristes.

Learn more
L'OTAN en Afghanistan
L’initiative d’interconnexion des forces

Après 2014, l’OTAN devra cesser de mettre l’accent sur l’engagement opérationnel et privilégier la préparation aux opérations, ce qui signifie qu’elle devra rester apte à accomplir ses tâches fondamentales – décrites dans son concept stratégique¹ – et à maintenir ses forces à un niveau élevé de préparation.

Learn more
L’initiative d’interconnexion des forces
La défense intelligente

En ces temps d’austérité, chaque euro, dollar ou livre sterling compte. La défense intelligente introduit une nouvelle manière de concevoir la création des capacités de défense modernes dont l’Alliance aura besoin pour la décennie à venir et au-delà.

Learn more
La défense intelligente
Les femmes, la paix et la sécurité

L'OTAN et ses partenaires agissent de manière concertée afin de favoriser la mise en application de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l'ONU, adoptée en octobre 2000. La résolution 1325 reconnaît l’effet disproportionné de la guerre et des conflits sur les femmes et les enfants et met en lumière le fait que les femmes ont, de tout temps, été tenues à l'écart des processus de paix et des efforts de stabilisation.

Learn more
Les femmes, la paix et la sécurité