Le secrétaire général de l’OTAN évoque le programme du sommet de Chicago avec le premier ministre britannique

  • 03 May. 2012
  • |
  • Mis à jour le: 08 May. 2012 11:01

Lors d'une rencontre à Londres le 3 mai 2012 avec le premier ministre britannique, David Cameron, le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a évoqué le transfert progressif des responsabilités en matière de sécurité en Afghanistan, ainsi que d'autres thèmes clés inscrits à l'ordre du jour à l'approche du sommet que l'OTAN tiendra à la fin du mois à Chicago.

Bilateral meeting between NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen and British Prime Minister David Cameron at 10, Downing Street

Lors d'entretiens séparés avec le premier ministre britannique, David Cameron, et avec le ministre des Affaires étrangères, William Hague, M. Fogh Rasmussen a salué le rôle de premier plan que joue le Royaume-Uni dans les missions de l'OTAN, en particulier en Afghanistan. Le Royaume-Uni, deuxième plus important contributeur à la FIAS, déploie 9 500 hommes en Afghanistan.

Le secrétaire général a déclaré que le sommet de l'OTAN à Chicago, les 20 et 21 mai, serait axé sur trois thèmes principaux : l'Afghanistan, le développement de la sécurité en période d'austérité, et le renforcement des partenariats dans le monde. Il a ajouté que le Royaume-Uni apportait une contribution majeure dans tous ces domaines clés.

S'agissant de l'Afghanistan, M. Fogh Rasmussen a déclaré : « Nous estimons être sur la bonne voie, et nous allons nous en tenir à la feuille de route établie pour un transfert progressif des responsabilités aux Afghans en matière de sécurité, qui sera achevé d'ici 2014. Nous avons réaffirmé le principe suivant : nous sommes arrivés ensemble et nous partirons ensemble ».

Le secrétaire général a expliqué que l'armée et la police afghanes assumaient la responsabilité de la sécurité pour la moitié de la population et qu'elles étaient en bonne voie pour assumer la totalité de cette responsabilité d'ici la fin de 2014. « À Chicago, nous allons décider de quelle manière nous continuerons de soutenir les Afghans après cette date, pour faire en sorte de pérenniser les acquis obtenus au prix de tant de sacrifices humains et financiers », a ajouté M. Rasmussen. Il a clairement affirmé que les pays membres et partenaires de l'OTAN paieraient chacun une juste part pour financer des forces de sécurité afghanes suffisantes et soutenables après 2014.

Le secrétaire général à souligné qu'à Chicago, les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'OTAN prendraient également des décisions visant à maintenir l'Alliance en état d'affronter l'avenir, à garantir qu'elle sera préparée à relever les défis de sécurité du 21e siècle. Le sommet devrait être l'occasion d'adopter la défense intelligente comme nouvelle approche de l'Alliance pour le maintien et le développement des capacités au cours de la prochaine décennie.