Conseil OTAN-Russie

  • Mis à jour le: 28 Apr. 2014 10:58

Le Conseil OTAN-Russie (COR) a été conçu comme un mécanisme de consultation, de construction du consensus, de coopération, de décision commune et d’action conjointe. En son sein, les États membres de l’OTAN et la Russie ont travaillé ensemble, en partenaires égaux, sur un large éventail de questions de sécurité d’intérêt commun.

Left to right: Ambassador Claudio Bisogniero (NATO Deputy Secretary General) with NATO Secretary General, Anders Fogh Rasmussen and Admiral Giamplaolo Di Paola (Chairman of the NATO Military Committee

Suite à l’intervention militaire illégale de la Russie en Ukraine et à sa violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de ce pays, l’Alliance a suspendu, en avril 2014, toute coopération pratique entre l’OTAN et la Russie, y compris au niveau du COR. Elle a cependant décidé de maintenir les voies de communication ouvertes au sein du COR et du Conseil de partenariat euro-atlantique, au niveau des ambassadeurs et au-dessus, pour permettre des échanges de vues, d’abord et avant tout au sujet de cette crise.

Le COR a été établi au Sommet OTAN-Russie de Rome, le 28 mai 2002, par la déclaration intitulée « Les relations OTAN-Russie : une qualité nouvelle ». Cette déclaration de Rome s’appuie sur les objectifs et les principes de l’Acte fondateur OTAN-Russie de 1997 sur les relations, la coopération et la sécurité mutuelles, qui reste l’instrument formel de base des relations entre l’OTAN et la Russie. Le COR a remplacé le Conseil conjoint permanent (CCP), un forum de consultation et de coopération institué par l’Acte fondateur de 1997.

Au COR, la Russie et les États membres de l’OTAN se rencontrent sur un pied d’égalité « à 29 », alors qu’au CCP, ils se réunissaient dans un cadre bilatéral « OTAN + 1 ».

La finalité du COR est de servir de structure et de lieu de rencontre de premier plan pour la promotion des relations entre l’OTAN et la Russie. Fonctionnant selon la règle du consensus, ce forum a favorisé un dialogue politique continu sur les questions de sécurité, permettant de cerner rapidement les problèmes émergents, de définir des approches communes, de développer une coopération pratique et de conduire des opérations conjointes, suivant le cas. Les travaux du Conseil OTAN-Russie ont porté essentiellement sur les divers domaines d’intérêt mutuel recensés dans l’Acte fondateur. L’agenda du COR a par la suite été élargi d’un commun accord entre ses membres.