Programme pour la science au service de la paix et de la sécurité

  • Mis à jour le: 24 Apr. 2015 15:51

Le programme OTAN pour la science au service de la paix et de la sécurité (SPS) est un instrument politique qui renforce la coopération et le dialogue avec tous les pays partenaires au travers d’activités axées sur la recherche, l'innovation et l'échange de connaissances dans le domaine scientifique. Il apporte un financement, une expertise et un soutien à des projets ayant trait à la sécurité qui sont conçus et menés de manière conjointe par un pays membre de l'OTAN et un pays partenaire.


Points principaux

  • Le programme SPS apporte un financement, une expertise et un soutien à des projets ayant trait à la sécurité qui sont conçus et menés de manière conjointe par un pays membre de l'OTAN et un pays partenaire.
  • Il renforce la coopération et le dialogue avec tous les partenaires au travers de projets axés sur la recherche, l'innovation et l'échange de connaissances dans le domaine scientifique.
  • Ces cinq dernières années, il a permis de mener 450 activités en collaboration dans plus de quarante pays partenaires, sur des thèmes tels que la cybersécurité (Jordanie), la défense contre les agents CBRN ou la sécurité énergétique (Ukraine).

Pour en savoir plus

  • Présentation du programme SPS

    Créé en 1958, le programme SPS contribue à la réalisation des objectifs fondamentaux de l'Alliance en favorisant la coopération régionale au travers de projets et d’activités scientifiques. Au fil de sa longue histoire, il s'est constamment adapté aux exigences de son époque. Une réorientation globale du programme a ainsi été opérée en 2013, qui a permis de le recentrer sur des activités stratégiques de plus grande envergure, allant au-delà d'une coopération purement scientifique.

    Aujourd’hui, le programme SPS permet de promouvoir la coopération pratique sur des questions liées à la sécurité dans le domaine civil, et il met l'accent sur un nombre toujours plus élevé de défis de sécurité contemporains, notamment les défis liés au terrorisme, à la défense contre les agents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN), à la cyberdéfense, à la sécurité énergétique et à l’environnement. Il s’intéresse aussi aux dimensions humaines et sociales de la sécurité, comme la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l'ONU, sur les femmes, la paix et la sécurité.

    Le programme offre à l'Alliance des canaux de communication spécifiques, non militaires, notamment dans des situations où d'autres formes de dialogue seraient difficiles à établir. Il est alors souvent le premier lien concret entre l'OTAN et un partenaire.

  • Le programme SPS : science, partenariat et sécurité

    Science

    Le programme SPS aide à promouvoir la recherche, l'innovation et l'échange de connaissances pour trouver des solutions aux défis de sécurité communs. Il dispose d'un vaste réseau de contacts, composé de centaines d'universités et d'institutions à travers le monde.

    Partenariat

    Le programme SPS offre un cadre au sein duquel scientifiques, experts et décideurs des pays de l'Alliance et des pays pays partenaires peuvent relever les défis de sécurité d'aujourd'hui par la collaboration. Par ailleurs, chacun sait que ce programme est un outil à la disposition de tous les pays partenaires sans exception – preuve que la coopération pratique est possible au-delà des barrières politiques, grâce aux échanges scientifiques. Ces cinq dernières années, le programme a permis de mener plus de 450 activités en collaboration dans plus de quarante pays partenaires.

    Sécurité

    Conformément aux orientations données par les pays de l’OTAN, tous les projets menés dans le cadre du programme SPS doivent présenter un intérêt du point de vue de la sécurité. Ce lien fondamental avec la sécurité figure également parmi les priorités SPS clés fixées par les Alliés. Toutes les activités financées au titre du programme SPS doivent se rapporter à une ou plusieurs priorités SPS clés.

  • Subventions SPS

    Le programme SPS promeut la collaboration dans le cadre de trois mécanismes de subvention : les projets de recherche pluriannuels, les ateliers et les stages de formation. Les personnes intéressées doivent ainsi élaborer des propositions d'activités qui entrent dans l'une de ces catégories.

    À cette fin, les candidats soumettent une demande de subvention pour une activité dont les directeurs doivent provenir d'au moins un pays de l'Alliance et un pays partenaire. Ces demandes doivent aussi avoir trait directement aux priorités clés du programme SPS et avoir un lien clair avec la sécurité. Toute demande reçue dans le cadre du programme SPS est soumise à un processus complet d'évaluation et d'approbation.

    Ce processus permet de garantir que toutes les demandes de subventions SPS approuvées ont été évaluées auparavant par des experts de l'OTAN, des scientifiques indépendants et les pays de l'OTAN eux-mêmes.